Hello les amis ! 

Je remercie les Editions Lune Ecarlate pour leur envoie. J’avais personnellement choisi cette lecture avec une autre car le sujet était tout simplement mon domaine de prédilection ; le merveilleux, les démons, l’horreur, tout ça semblait être pour moi. Cependant, ça n’a pas été à la hauteur de mes attentes.

Allons-y doucement. Commençons par la couverture. Je l’ai trouvé sans plus, mais que choisir comme couverture lorsqu’il s’agit d’une anthologie regroupant des nouvelles et novellas diverses ? Je ne leur en tiens donc pas rigueur. Mais je crois qu’au fond, c’est la manière dont est fait le titre qui me gêne le plus sur la couverture, sinon le reste très sympathique.

Je n’ai pas tellement apprécié le fait d’avoir mêlé nouvelles et novellas. Moi, en tout cas, ça m’a un peu dérangé de voir cette différence de longueur d’un texte à un autre. Après c’est un simple détail.

J’ai commencé ma lecture avec la première nouvelle, celle de Guillaume Dalaudier intitulée « Le concile du temps » que j’ai véritablement adoré par le sujet, la manière dont les actions s’enchainaient, les personnages, le contexte et ce rebondissement inattendu à la fin. J’adore les histoires parlant ou se situant en Enfer, j’aime m’imaginer la propre représentation de l’auteur à propos de cette contrée. Je dois avouer que j’ai eu du mal au tout début, à me plonger dedans, à imaginer la scène, mais après quelques lignes, une petite page, ça devient fluide et très attirant.

Ensuite, lors de la seconde lecture, nous sommes passés d’un texte fluide à un texte extrêmement long avec un prologue et des chapitres, une novella donc. Néanmoins, suite à cette lecture, j’ai refermé le livre. Le prologue m’a intéressé, m’a happé, mais arrivée au premier chapitre, j’ai eu du mal. J’ai essayé de poursuivre, de me forcer un peu, mais le personnage de Silver du texte de Laura Amsellem appelé « Crève-Pierre » (un titre superbe, je trouve) … m’a dégoutée. Je ne l’ai pas aimé, dès le début et ce Gabe… encore pire ! Je n’ai pas aimé ce qu’ils dégageaient, la situation. Je n’ai pas aimé la plume de l’auteur suite au prologue. Je ne sais pas pourquoi. J’ai totalement abandonné cette lecture, rien ne me plaisait.

Ensuite, j’ai quand même lu les trois derniers textes.

  • Le Sabbat de Time Square de Barnette Chevin
  • Croisement de Christian Perrot
  • Le cœur de Pierre de Valérie Simon.

Que j’ai trouvés très bien tant au niveau de la plume de l’auteur que de l’histoire. Il n’y avait rien à redire, mais je n’ai pas eu autant d’engouement par rapport au premier texte. Je crois qu’il aurait fallu mettre le texte de Laura Amsellem qui, me semble-t-il, était le plus long, tout à la fin. Je pense que sa lecture m’a un peu coupé dans mon élan d’envie de lecture, et je n’étais probablement par aussi « ouverte » ou « intéressée » qu’au début.

Mais sinon, dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette anthologie et j’ai découvert de supers textes, et des moins bons. Tout ne peut pas plaire à tout le monde ! On a tous notre lot de déception, mais voilà, c’était une bonne expérience.

❤ Des bisous ❤

Publicités