Quesaco ?

 

Le tatouage est un acte volontaire sur la peau sous forme de dessin et fait par un professionnel dans le domaine. Ce sont des aiguilles qui traversent la peau pour la marquer d’encre noire, blanches ou de couleur, avec des ombrages, des effets etc. Le tatouage est un acte de modification corporelle PERMANENTE !

Le tatouage fait-il mal ?

 

Demander à un ami si le tatouage fait mal avant de se faire soi-même tatouer est une grossière erreur. Chaque être est différent alors la douleur ne peut être la même selon les personnes. Il ne sert à rien de demander à ses amis sauf par simple curiosité d’avoir leurs impressions. On peut aussi bien souffrir que ne rien sentir. Certains endroits peuvent faire plus mal que d’autres, mais là encore cela change en fonction des personnes, de leur type de peau, de comment ils endurent la douleur. Un tatouage peut être une torture, mais c’est parce que c’est un acte qui doit être RÉFLÉCHIT. Un tatouage ne se fait pas à la légère et c’est ce qu’on essaye de dire aux plus jeunes. C’est quelque chose qui va rester à vie sur votre peau, qui risque de changer au cours du temps, c’est pour cela qu’il faut réfléchir longuement à sa/ ses signification(s) et choisir un bon tatoueur.

Alors, s’il vous plaît, ne vous faites pas tatouer le nom de votre amoureux ou amoureuse. Une relation peut ne pas durer et même s’il y a possibilité de se faire retirer un tatouage, c’est plus coûteux et douloureusement insupportable.

Concernant mon expérience. J’ai 4 tatouages. Une date au poignet gauche (Jour et moi de ma naissance, mais la date à laquelle je me suis mise en couple avec mon chéri car sa présence à changer mon existence, il y a un impact derrière cette date en chiffre romain), une plume sur l’avant-bras droit (avec un embout biseauté, rappel de la plume de l’auteur), une citation au niveau de la cuisse (citation de Albert Einstein qui me caractérise) et toute une pièce florale sur mon épaule/bras (symbolisme intense sur ma maladie, mes envies, et mes espérances). Chaque pièce a été réfléchie. Sur mon poignet et avant-bras, je n’ai rien senti alors que ce sont des endroits sensibles. Ça a picoté au niveau de la cuisse alors que c’est sensé être moins sensible. Par contre pour le dernier qui était le plus gros et le plus long (5 heures), j’en ai chié, mais j’ai enduré la douleur durant 5 heures, avec quelques pauses pour le tatoueur et sans broncher pour ne pas perturber son travail. J’ai d’ailleurs été félicitée à ce propos car j’étais la première à faire une pièce comme ça sans broncher pendant 5 heures.

Cela dit, la dernière heure a été une torture. J’ai serré les dents à m’en faire mal, mais à aucun moment je ne lui ai demandé d’arrêter. Je voulais ce tatouage, alors je savais bien que j’avais également voulu cette douleur. Un tatouage sur l’épaule, ça fait très mal, surtout si vous avait la peau très fine et des clavicules saillantes. L’aiguille touchait l’os et la douleur résonnait dans tout mon bras, mais également au niveau de mon cou et de ma mâchoire. Ce n’était pas une partie de plaisir, mais c’est un moment que j’attendais et le résultat était au-delà de mes espérances.

tatouage épaule.png

Trouver un bon tatoueur.

Il n’y a pas de recette miracle. Il faut surveiller leur réputation et aller en voir plusieurs pour avoir plusieurs échelles de prix, ce qu’il vous propose et notre propre ressentis avec le tatouer. N’allez pas chez un tatouer que vous ne sentez pas parce que le tatouage n’est pas cher. Croyez-moi, ça sent mauvais. Ne vous faites pas tatouer par un tatoueur à domicile. Il y a une hygiène stricte à respecter et les tatoueurs à domicile, je n’ai jamais eu confiance en eux et à chaque fois, j’ai entendu que des catastrophes. Un tatouage a un PRIX, ne cherchez pas le moins cher, mais le TALENT. C’est à tatouage A VIE ! Il faut du beau boulot.

J’ai été tatouée sur Nancy. Pour mon poignet et mon avant-bras, je suis allée chez Kabalistik, mais ils sont malheureusement partis dans le Sud alors j’ai dû chercher un nouveau tatoueur. J’avais des vues sur La Gribouille rue Saint Dizier et j’ai fait mon tatouage à la cuisse après une amie chez Denigrata Corporis dont l’un des tatoueurs est le frère de La tatoueuse La Gribouille. Il fallait trop d’attente pour avoir la sœur alors j’ai décidé d’aller chez le frère et je n’ai pas été déçue, loin de là. Un talent magnifique, un tatoueur qui donne son avis personnel sur nos projets, qui les produit en fonction du rendu final immédiat, mais aussi dans les décennies à venir. Tout est vu à l’avance. De plus, il ne fait pas de dessin. Il fait sur Photoshop, mais il travaille à même la peau car son talent n’est pas FIXE. Il m’a toujours dit avoir l’impression d’être figé avec un dessin, alors que sur la peau, il peut faire des modifications, des ajouts pour améliorer le rendu. Un tatoueur ne se contente pas de faire un tatouage. Pour des modèles plus ou moins conséquents, il y a un PARTAGE avec le tatoueur. Si la signification du tatouage est importante, il va également s’ouvrir à vous. Y’a un ECHANGE amical avec son tatoueur parce qu’il va quand même te marquer la peau à vie, durant plusieurs heures, vous n’allez pas rester muer l’un et l’autre. On est des humains quand même, faut parler un minimum, sinon ça sert à rien d’aller chez ce tatoueur-là.

Précautions à prendre avant.

 

Si vous faites un tatouage de minimum 2h ou bien moins, pensez  quand même à prendre un bon repas riche en sucre lent pour tenir le coup. Pensez également à apporter des trucs à manger, surtout quand il dure 5 heures. A cause de ma maladie, je ne me permet que très peu de choses. J’ai pris du May Tea à la pêche blanche parce que le taux de sucre n’était pas important et une pomme. Finalement, j’aurais dû prendre plus. Car au bout de 3h30, après avoir bu toute ma petite bouteille de May Tea, j’étais à deux doigts de faire un malaise. J’ai mangé ma pomme, mais ça n’a pas suffi. Je pense que c’est pour ça que j’en ai autant chié pour la fin. Ça joue quand même ce genre de chose. Mais pensez à bien préparer cet événement.

Précautions à prendre après.

 

Suivez bien les instructions de votre tatoueur. Pensez à acheter de la Bepanthen avant la séance pour la cicatrisation et respectez bien chaque conseil et recommandation donné telles que :

— Pas de bain, piscine durant 1 mois.

— Pas d’exposition prolongée au soleil durant les 6 premiers mois voire la première année. Pensez à mettre une crème solaire adéquate durant l’été qui suit.

— Respectez bien les étapes de la cicatrisation et ne vous inquiétez pas. Au pire, demandez à avoir le numéro du tatoueur au cas où vous auriez besoin de conseils et d’aller le voir si vous avez un pépin. Après un tatouage, vous allez subir certaines étapes :

  • Croûtes
  • Sensations de brûlures comme un coup de soleil, irritations, envie de vous gratter.
  • Excès d’encre qui peut être impressionnant. J’ai eu peur pour ma plume la première fois.

Excepté pour l’excès d’encre qu’il faudra rincer, ne toucher pas votre tatouage, ne pas gratter les croûtes, ne pas gratter simplement. Contentez vous de mettre régulièrement votre crème pour aider votre peau à cicatriser au mieux.

Comme tout acte de ce genre, il y a des risques que votre peau n’accepte pas un tatouage. Demandez à un tatoueur dans quel cas un tatouage est impossible et dans lesquels il peut comporter des risques. 

 

A quel moment faire votre tatouage ?

 

Assez loin de l’été pour pouvoir en minimum en profiter avec une bonne crème solaire. Vous pouvez le programmer dès la fin de vos vacances au soleil, en Septembre, même en Août si c’est un endroit non exposé. Et je dirais que la date limite serait fin Janvier pour pouvoir vous laisser les 6 mois avant Juillet. Après, si vous le faites au printemps, sachez que l’exposition au soleil risque d’être complexe pour un tatouage dans le dos ou sur l’épaule. Après, certaines peaux adhèrent mieux, cicatrisent bien mieux que d’autres, mais demandez toujours à votre tatoueur pour ce genre de chose.

 

Pourquoi faire un tatouage finalement ?

 

Non, non, ce n’est pas parce que vous êtes sadomaso… Bon, juste un peu pour certains.

Plus sérieusement, un tatouage est un art qui sert à marquer sur notre peau un événement de notre vie, quelque chose qui nous a marqué. La perte d’un être cher, une date de naissance, un symbole qui vous caractérise vous ou un moment que vous avez vécu.

Le tatouage est un art symbolique qui nécessite une importante réflexion avec vous-même mais aussi avec le tatouer que vous aurez choisi pour que le rendu soit le plus parfait possible à vos yeux. C’est un art, c’est esthétique également, ce n’est pas seulement symbolique.

Après, certains pourront toujours dire que le tatouage est nul, est déshonorant, indigne et j’en passe. Faites-vous tatouer consciencieusement si vous le souhaitez, si vous avez besoin de marquer sur votre peau cette chose qui vous hante l’esprit, et foutez-vous de ce que peuvent dire les autres. Ce n’est pas leur corps, c’est le VOTRE. Ce n’est pas votre décision, mais la VOTRE, VOTRE CHOIX.

J’ai l’habitude de demander l’approbation non pas de ma mère car je suis majeure et elle n’a plus rien droit de me dire à ce propos (après, l’acte de tatouage n’a jamais été un problème pour elle), mais celle de mon petit ami avec je suis depuis bientôt 6 ans. Je demande toujours son avis, s’il aime. La tatouage n’est pas un acte qu’il approuve à fond, mais j’ai la chance d’être avec quelqu’un de très compréhensif qui accepte chacun de mes choix. Bon, maintenant, il voudrait que je ne fasse plus de tatouage, mais ça c’est encore à voir. Il va y avoir de l’eau dans le gaz à un moment, j’en suis certaine.

Cela dit grâce à mes tatouages, j’ai convertie ma belle-maman qui s’en ait fait un au poignet, mais également ma mère qui aimerait s’en faire un, mais elle doit encore réfléchir.

Je vous l’ai dit plus haut, je n’avais rien senti pour mes tatouages au poignet et à l’avant-bras. Ma belle-maman a eu un peu mal pour son premier tatouage au poignet. C’est pour vous dire à quel point la douleur peut être différente en fonction des personnes, c’est pour ça que ça ne sert à rien de demander. Il faut juste le faire et subir s’il faut. Vous avez voulu un tatouage, en acceptant cette séance, vous acceptez aussi la douleur occasionnée.

 

Et vous, vous êtes tatoué(e)s ?

❤ BIENVENUE<3

Publicités