Titre : Un Prince à Croquer – T1
Auteur : Patricia Lyfoung
Genre : BD
Lectorat : Adolescents
Présentation :
Nicolas est le prince héritier du royaume de Dulime. Sa mère, qui le tient cloîtré dans son château où il se languit, lui réserve un avenir tout tracé : un mariage le jour de ses 26 ans avec la richissime Gwladys Jefferson. Dégoûté, il fugue à destination de Paris et se fond dans la foule anonyme. Il y rencontre la farouche Margot, une cuisinière de très grand talent, qui lui ouvre les portes du restaurant le plus couru de la capitale. Une opportunité qui risque fort de pimenter se toute nouvelle existence…
Critique :
J’ai découvert cette BD par hasard, lors d’un de mes weekend de boulot à la médiathèque manufacture de ma ville (Nancy) en tant que vacataire et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir entamé cette lecture.
C’est une BD extrêmement courte mais très marrante. Nous nous retrouvons donc avec notre cher ami Nicolas, prince hériter de Dulime, qui doit impérativement rester dans son château sous les ordres de sa mère qui a trop peur qui lui arrive quelque chose. Mais pas seulement : ses parents ont prévu de le marier avec une richissime jeune femme (qu’il ne connait ni d’Adam ni d’Eve) le jour de ses vingt-six ans. Son garde du corps repart justement pour la France pour devenir prof de judo et le prince en profite alors pour se cacher dans sa voiture et partir avec lui. Le pauvre homme finit par le découvrir et décide (en fait, il n’avait pas le choix, vu qu’il était déjà en route quand il l’a découvert) de l’emmener chez sa sœur qui l’hébergera.
            Parlons en alors de cette sœur, Margot. Femme au cœur de pierre, cuisinière de renom, le pauvre Nicolas (qui se fait appeler Noa pour passer incognito) va finalement en voir de toutes les couleurs avec elle, mais on sent bien qu’il va se passer quelque chose, car c’est le seul qui n’ait pas peur d’elle. Au contraire, il est ravi d’être engueulé mais également ravi que, par son ignorance due au fait qu’il est prince et qu’un prince bah… ne fait rien, il va apprendre à vivre comme une personne normale et découvrir pas mal de personnes.
            J’aime beaucoup les dessins, les dialogues, les personnages qui sont drôles. Le meilleur ami de Margot étant gay, je trouve que ça apporte quelque chose en plus, un aspect parfois très comique. En réalité, cette série semble être une véritable comédie. De l’amour, du crêpage de chignon etc.… une véritable détente pour les nerfs.

            J’ai vraiment eu plaisir à découvrir cette super série. Ça fait du bien et ça change de mes lectures habituelles. La médiathèque est vraiment une caverne d’Ali baba avec moi car je découvre des choses et me met à aimer des livres devant lequel je ne me serais jamais arrêtée auparavant. Et c’est ça qui est génial. 

Et vous, qu’en avez-vous pensée ? 
Publicités