Titre : Danse ! Nina, graine d’étoile (Tome 1)


Auteur : Anne-Marie POL

Genre : Roman jeunesse

Lectorat : enfants /adolescents

Présentation :

Nina aime la danse, plus que tout ! En souvenir de sa mère, elle a décidé d’être danseuse. Mais son père ne l’entend pas de cette oreille : il n’a pas les moyens de payer l’école Camargo dont elle rêve. Tant pis ! Nina passe le concours d’entrée quand même. On verra plus tard. Zita, sa meilleure amie, celle qui partage le même rêve, l’aide tant qu’elle peut. Car la passion bouscule tous les obstacles, plus rien ne compte, sinon danser…

Critique :
          
J’ai découvert cette adorable série lors de mon travail saisonnier à la médiathèque Manufacture de ma ville (Nancy) lors de mes multiples rangements/nettoyage/prêts/retours. Je ne suis pas très romans jeunesse habituellement mais je ne sais pas, cette série m’a totalement happée. J’ai réservé le premier tome (qui était alors emprunté) puis je suis allée le chercher lorsqu’il a été rendu.

Je l’ai lu d’une traite, sans pouvoir m’arrêter. Ça me fait drôle de lire ce genre de roman car, ce n’est pas ma lecture et plume habituelles que je vise. Là c’était totalement différent. C’était… mignon, attendrissant. Certes, certaines descriptions ou la syntaxe auraient pu être plus approfondis mais c’est de la vraie littérature jeunesse, pour que les jeunes enfants puissent commencer à lire des romans. C’est simple, c’est touchant, avec un personnage qui va avoir 13 ans, qui a des rêves, des envies, une vie commune et parfois difficile. Tous les enfants peuvent se retrouver à travers les lignes de cette superbe histoire.

Mais qu’en est-il alors ? C’est l’histoire de la jeune Nina qui vit seule avec son père suite au décès de sa mère qui lui a légué l’envie, non, le rêve ! de devenir une jeune étoile, de danser jusqu’au restant de sa vie et d’être reconnue comme une professionnelle. Mais son père n’est pas d’avis, hélas. Problème financier, de morale car comme beaucoup de parents, les études sont plus importantes que les rêves. Nina veut vivre de ce rêve là parce qu’il lui rappelle sa mère et parce que c’est le seul moyen de pouvoir se remémorer avec un doux plaisir tous ces moments passés avec elle. Nina, peu importe les obstacles, suit son instinct et s’affirme peu à peu, avec l’aide, grand dieu, admirable ! de sa meilleure amie Zita avec qui elle danse avec passion.

Un premier tome excellent. Je l’ai littéralement dévoré et je n’ai qu’une envie : lire la suite ! Et puis, cela me permettra peut-être de donner envie à ma petite sœur de lire. J’aime lire des histoires à voix haute, pourquoi ne pas lui lire ce premier tome avant d’aller dormir ? Il est court et tellement facile à lire ! On verra bien !

Un vrai petit coup de cœur pour un genre qui ne m’attire pas d’ordinaire. Une série qui, je sens, va être dévoré en un rien de temps, en espérant pouvoir acquérir les prochains tomes à la médiathèque rapidement car cette série fait un carton dans le rayon. C’est normal, j’ai envie de vous dire. Si moi j’ai aimé alors que j’ai 20 ans, je ne vois pas pourquoi les plus jeunes n’adoreraient pas !

Publicités