Hey les petits démons ! 

Aujourd’hui on se retrouve pour un nouvel article pour vous parler de mon ressentis face au film Jurassic World. Au début je n’étais pas trop intéressée et puis j’ai vu la bande annonce et les effets spéciaux (l’apparence des dinosaures en soit) ont fini de me convaincre de me lancer. Après plusieurs recherches, j’ai finalement réussi à le trouver en streaming français. 

On commence le film forcément avec des attentes puisque Jurassic World avait était présenté dans les médias comme étant la « suite » de la saga Jurassic Park. Alors il est certain que pour toutes les personnes ayant vu les 4 premiers, il y a des détails que l’on veut forcément retrouver. Moi j’ai commencé ce film sans aucune attentes de sa part. Malgré ce que j’ai pu voir au informations que je qualifierai comme étant une maladresse, je ne vois pas Jurassic World comme une suite à proprement parlé. Mais comme un remake, pour le mettre au goût du jour. C’est aussi un moyen de nous rappeler cet formidable série avec Sam Neill mais aussi B. D Wong que l’on voit dans le Jurassic Park en 2003 et que l’on retrouve dans Jurassic World

Jurassic Park – 2003

Jurassic World – 20015

Ensuite, nous avons un rappel totalement évident et que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les Raptors, des créatures absolument formidables, aussi dangereuses d’intelligentes. Leur intelligence est, me semble-t-il, plus approfondie dans l’opus de 2015. 
Jurassic Park III





On retrouve également ( et toujours) la présence des enfants comme dans Jurassic Park. Finalement, j’adore voir des enfants paniqués (je suis une sadique).

J’aime beaucoup l’acteur Chris Pratt. En plus d’être beau, c’est un personnage important car il a un lien unique avec les Vélociraptors. C’est mon personnages favoris ! Ensuite, j’ai été surprise de retrouver Vincent d’Onofrio. Je suis une friande de série policière et je le regardais tout le temps jouer dans New York – Section Criminelle. Un acteur que je n’ai pas du tout aimé ici. Je ne sais pas. Peut-être parce qu’il joue le rôle du « méchant » je dirais. D’ailleurs, j’ai eu du mal à le reconnaître au début. 

Parlons du film en lui-même. Il s’agit d’un parc d’attraction ouvert au public (il y a de la nouveauté et une référence au Jurassic Park car on retrouve des élèments de décors) dans lequel on a créé un nouveau spécimen dont on ne sait quasiment rien. Le laboratoire qui l’a conçu n’a pas donné ce genre de détail (alors qu’il aurait franchement dû). Et c’est les différentes parties de cette « chose » que l’on découvre petit à petit. 

Je vais commencer par vous donner les bon point de ce film. 
– Il nous tient en haleine puisqu’on ne voit pas la bête la première fois qu’on fait mention d’elle, en la découvre et ça a tendance à donné pas mal de frissons. 
– L’intelligence, ses capacités, la manière dont la bête agit est vraiment formidable, C’était excellent. Une telle bête, c’est fascinant… et surtout très flippant. 
– Les effets spéciaux étaient géniaux ! 
– Tous les personnages sont pas tous niais. L’histoire est totalement cohérente, y’a pas de moment trop superflus ou surjoués. 
-La hiérarchie Alpha/Bêta entre Chris Pratt et Blue, l’une des Vélociraptors du groupe est vraiment bien faite car ça nous montre qu’à tout moment, ça peut changer, la Bêta peut abandonner son Alpha actuel pour un autre. Cet aspect est vraiment très sympathique et ça nous berce tout du long. 
– La créature terrifiante n’est pas l’animal absolument central du film, on retrouve plusieurs espèce qui interviennent pour maintes raisons. 
– Les gosses participent. Notamment le plus jeune des frères qui n’est vraiment pas con et qui va aider sa tante et Owen (Chris Pratt) pour tenter de régler le compte de la vilaine bête.
– Le final m’a totalement laissé sur le cul. Je vais pas vous le raconter parce que ce serait trop méchant de ma part. J’en avais des frissons partout. 


Maintenant, passons au points faibles. Ils sont minimes, mais vraiment très chiants. 
– Concernant la bête qui « n’est pas un dinosaure », je m’attendais à une créature plus terrifiante, plus impressionnante par rapport à ce qu’on dit d’elle au cours du film. J’ai été légèrement déçue de ce côté là. 
– J’ai trouvé certains personnages vraiment débiles. Le coup du gars qui veut embrasser la fille et la fille qui dit au gars qu’elle a déjà un copain. ça se veut drôle, mais moi ça ne m’a pas fait rire. ça aurait dû être fait autrement, parce que ça gâche. 
– Les fameuses scènes où les deux personnages principaux (du sexe opposé évidemment !) s’embrassent. J’ai trouvé le moment véritablement mal choisis. Et à la fin, certes c’est tout mignon ce qu’ils se disent, mais ils se montrent hyper distant entre eux. Autant continuer dans cette lancée et montrer les deux personnages s’en allant en se tenant la main. ça donner une très mauvaise impression je trouve.
– Le directeur qui meurt. Je m’attendais pas à ça mais j’ai trouvé que c’était une mort un peu… enfin, j’aurais aimé qu’il décède autrement quand même. Le pauvre. 
– Des petites répliques par-ci par-là qui n’avaient pas spécialement leur place ou qui auraient dû être tournées autrement. 

En conclusion, j’ai aimé ce film. Des petits lourdeurs, des petits moments pas forcément utiles au film, mais d’énormes frissons sur le corps. Un film qui tient la route avec pleins de clin d’oeil à notre série préférée. J’ai trouvé qu’il y avait de belle choses et de magnifiques dinosaures. Des moments émouvants aussi quand on aime les Diplodocus ou encore les brachiosaures. La encore on a retrouvé des référence à Jurassic Park

En outre, j’ai beaucoup aimé ce film. Il est moins « gore » que la saga mais il tient tout autant en haleine. Il faut juste se lancer dans ce film sans rien attendre de ce dernier et faire abstraction de la saga juste avant. C’est dépaysant, parfois déplaisant pour les amoureux de Jurassic Park mais c’est vraiment sympa. 
Plus qu’à attendre la suite pour voir ce que ça donne, car oui, il y aura un Jurassic World 2. 

Colin Trevorrow a fait du bon boulot. Bravo mec ! 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités