Titre de L’œuvre : Mercy Thompson – Le Grimoire d’argent (tome 5)
Auteur(s) : Patricia Briggs
Genre : Bit-lit
Citation :

« — Et si je n’y parviens pas ? Si le loup le laisse reprendre les manettes et qu’il veut toujours mourir ?
— Alors, le loup devra de nouveau lutter pour reprendre le pouvoir… sinon, mon frère mourra. (Charles laissa échapper un soupir étranglé) Tout le monde finit par mourir, Mercedes. Cela prend juste plus de temps pour certains. »
Présentation du Livre : 

Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances. Après avoir passé les derniers mois à tenter d’échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains : les secrets qu’il renferme sont sur le point d’êtres révélés. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels : sa maison à brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dimensions apparues au sein de la meute. Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie…

pas facile quand on est sous pression!

Critique :
Nous voici dans un tome où Mercy Thompson se retrouve – comme toujours – dans une belle merde avec, en sa possession, un livre détenant tous les secrets des faés. La situation est délicate et va fourrer ses amis, même humain, dans de terribles ennuis.
Parallèlement, en passant à plusieurs reprises à côté de la mort et en tentant de résoudre les problèmes auxquels font face Samuel et Sam, son loup, Mercy entame une relation durable avec Adam, l’Alpha local qui intègre Mercy à la meute, mais le lien a du mal à se souder en raison de la réticence de la part de certains membres. Je n’ai relevé aucun défaut excepté quelques coquilles (aucun livre n’est parfait !)
Dans cette série réside une évolution vis-à-vis de notre personnage, nous renvoyant parfois sur certains événements de son passé pour mieux apprivoiser le présent. On passe de la jeune femme rebelle, se battant pour garder son indépendance à une jeune femme amoureux et prête à se marier. Néanmoins, elle risque d’entraîner toute la meute dans ses problèmes.

Mercy Thompson est vraiment une série que j’adore. Ce tome mérite amplement un 18/20. Je dirais que la série elle-même, à ce stade, frôle le 20/20. Hâte de lire la suite ! 
Publicités