Titre de L’œuvre : Mercy Thompson – La Croix d’Ossements.

Auteur(s) : Patricia Briggs.
Genre : Bit-lit.
Citation :
 « Il gribouilla furieusement sur son carnet : « Manteuse »
Je pris son crayon et corrigeai la faute avant de lui rendre le calepin et de lui dire :
— Tu veux parier ?
Il serra le carnet contre son cœur et sortit à toute allure de la pièce. Je l’aimais bien, ce gamin. Il me rappelait moi au même âge. »
Présentation du Livre :
Mercy Thompson a compris pourquoi sa race avait failli être exterminée de la façon la plus brutale qui soit. Quand les vampires ont quitté l’Europe pour immigrer en Amérique du Nord, ils ont trouvé que les membres de sa race avaient un talent caché… pour trucider des vampires. Malheureusement pour Mercy, la reine du repaire de vampires de sa ville a découvert qui elle est. Elle est de plus furieuse parce que Mercy s’est mise en travers son chemin et a tué l’un de ses vampires. Mercy pourrait avoir besoin de la protection de la meute de loups-garous et tout particulièrement de celle de son mâle alpha mais cela ne suffira peut-être pas à éloigner Marsilia qui a plus d’un tour dans son sac. Mercy ferait alors bien de surveiller ses arrières.
Critique :
Nous revoilà dans les nouvelles aventures de notre chère coyote adorée : Mercy Thompson.
A la suite du troisième volet, Mercy se remet lentement des séquelles de son agression qui m’avait chamboulé. Mais commençons d’abord par la couverture (J’adore les couvertures de cette série) très similaire à celle du premier tome notamment au niveau des couleurs où le bleu est dominant. On y voit Mercy de profil, habillée comme sur le premier tome, un outillage (référence à son métier) sur l’épaule.
A travers ce premier tome, on y découvre plusieurs intrigues, ce qui rend la vie de notre coyote bien compliquée. Elle plus de devoir combattre ses crises d’angoisses après avoir (enfin) accepté d’être la compagne d’Adam, elle découvre que Marsilia a découvert qu’elle avait tué l’un de ses vampires (référence au tome 2) et qu’elle veut sa peau. De plus, nous rencontrons le personnage de sa mère qui débarque sans prévenir et apprenons qu’une ancienne amie de la fac réclame son aide pour exorciser sa maison. Autant vous dire que la vie de notre coyote se retrouver aussi chargée que chamboulée !
Au fil du tome, on en découvre plus sur les vampires (l’histoire de la ménagerie et leur point faible, ce qui explique pourquoi ils craignent Mercy).
En tout cas, Patricia Briggs est une excellente auteure et Mercy Thompson un petit bout de femme incroyable et touchante. Ce tome est bourré de révélations et d’actions, mais nous sommes bien évidemment heureux de retrouver quelques éléments du quotidien comme les entraînements de Mercy et les sorties.
L’écriture de Patricia Briggs est très agréable à lire, ce qui fait que j’ai toujours hâte de dévorer le tomesuivant. Je donne alors un beau 18/20 à ce quatrième tome.  


Passez une excellente journée les ami(e)s ! 
Publicités