Titre de L’œuvre : Divergente – Tome 2
Auteur(s) : Veronica Roth.
Genre : Science-fiction.
Citation :

« — J’aime Tris la Divergente, celle qui prend ses décisions sans se soucier de loyauté envers une faction, l’Audacieuse qui n’est pas une caricature. Mais la Tris qui s’obstine à se détruire… je ne peux pas l’aimer.»

Présentation du Livre :
Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être…
Critique :
J’ai entamé le tome 2 juste après avoir vu le film. Je l’ai lu d’une traite, sans pouvoir m’arrêter. Durant les rares pauses que j’ai pu faire (par contrainte), j’avais les mains qui me démangeaient. Le Tome 2 est vraiment bien et j’aime retrouver Tobias et Tris dans des situations intimes ou les voir se réconcilier après leur dispute. Par moment, je me sentais oppressée parce qu’il se disputait et je me demandais si ça allait tenir entre eux deux. Et ça a tenu le coup, jusqu’au bout, par amour.
La situation dans la ville se complique au fur et à mesure. On découvre de nouveaux personnages dont Evelyne la mère de Tobias ainsi que des personnages que j’ai pensé nouveaux puisque je n’avais que regardé le film, ce qui était loin d’être le cas. Les choses se compliquent et je me demande vers où tout cela va mener. Tris en apprend plus sur elle, sur ses capacités. Tobias se retrouve entre Tris et sa mère et elles sont loin de s’apprécier. Tris a un pressentiment et pense qu’Evelyn n’est pas fiable, mais Tobias ne semble pas l’entendre. Evelyne est sa mère, après tout. Notre couple a encore du mal à se faire pleinement confiance en vue de la situation et les trahisons y sont nombreuses. Tris est mal au point, partagée entre son désir viscéral de rejoindre ses parents et celle d’être avec Tobias, de vivre. Tris a un instinct qui la pousse à faire des choix pour le bien des autres, pour aider les autres et ça, elle ne peut pas s’en empêcher. Peter, qui est un personnage remarquablement détestable, se retrouve être celui qui sauve la vie de Tris. J’ai été surprise qu’à moitié, car je savais que Tris ne mourrait pas.
Les évènements s’enchaînent, jusqu’à que Tris se décide à prendre la décision qui va changer les choses, et cela même si elle est obligée de s’allier avec Marcus dans le dos de Tobias. Ça va être un coup bas… très bas, mais les découvertes que cela entraîne sont bien plus grandes qu’ils ne l’auraient imaginé.

Je donne un 17/20 à ce second tome et j’ai hâte de voir ce qu’il va donner au cinéma l’an prochain. 
Publicités