Titre de L’œuvre : Mercy Tompson – Tome I – L’appel de la Lune.
Auteur(s) : Patricia Briggs
Genre : Bit-lit.
Citation :
« Je ne savais pas comment lui dire au revoir, alors, au lieu de cela, je lui tournai le dos et m’en allais sans un mot… »
Présentation du Livre :
 » Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. » En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…
Critique :
La série Mercy Thompson est l’une des séries que j’affectionne le plus et j’apprécie beaucoup la plume de son auteur, Patricia Briggs.
La couverture est de couleur bleue, représentant le personnage central de la série : Mercedes Thompson,aussi surnommé Mercy, en son centre, habillée en tenue révélant une poitrine généreuse, ses tatouages aux bras et la patte de coyote sous son nombril, auquel elle fait d’ailleurs référence dans ce premier tome. Derrière la jeune femme, un grand portail dessinant des loups hurlant sous une pleine lune partiellement dissimulée par la brume. Autant dire que la couverture représente et illustre à merveille le titre de ce premier tome. Une magnifique couverture avec une représentation du personnage plutôt authentique à celui décrit au cours du livre.
J’ai tout de suite accroché avec le personnage de Mercedes ; femme changeuse, coyote élevée parmi des loups, femme à part à la langue bien pendue, garçon manqué et totalement incertaine face à sa vie amoureuse. Mercedes vit dans un mobil home à côté la splendide et grande maison de l’Alpha local, Adam Hauptmann. Elle répare la voiture (type Mystery Machine de Scoubidou) d’un vampire appelé Stefan et travaille dans un garage acheté à Zee, un faé (terme désignant tous les êtres surnaturels comme fées, trolls etc…)
Toutes sortes de créatures apparaissent et on s’attend à ce qu’il y en ai plus ( des plus dangereux surtout) dans les tomes suivant.
Ce premier tome se base sur une affaire de loups et explique ce qu’à été le passé de Mercy en tant que coyote et on voit naître un triangle amoureux entre Adam Hauptmann, Samuel Cornick(loup médecin avec qui elle a grandi) et elle.
Un premier tome entraînant et prenant, à partir duquel on n’a plus envie de s’arrêter de lire jusqu’à ce que la série soit intégralement lue (ou dévorée).
Je donne un 18/20 à ce premier tome. A lire absolument.

Publicités