Titre de l’œuvre : Tant que les printemps reviennent – Les tourbillons de l’existence – Tome II.

Auteur(s) : Mirjana Stankic.

Genre : Contemporain – Autobiographique.

Citation : 

« C’est certain ! Dès que mes pieds toucheront le sol de Bosnie à nouveau, je retournerai dans cette étrange cabane qui semble regorger d’indices… Il se peut que ce lieu soit en lien étroit avec la disparition de Darko, l’homme qui serait, d’après les dires, mon père biologique. »


Présentation du livre :

En Croatie, dans la famille d’Ana règnent l’angoisse et la consternation : où et pourquoi s’est-elle enfuie ? Comment a-t-elle pu faire une chose pareille ?
      L’inspecteur Bilić – qui autrefois avait participé à l’enquête sur la disparition de Darko, le père biologique de la jeune fille – est diligenté pour la retrouver.
Rattrapé par son passé, Mirko n’a pas la conscience tranquille. Sa sœur de cœur Vida reçoit un visiteur inattendu. Ce dernier lui formule une bien étrange requête. Va-t-elle l’accepter ?
           Tandis que sur Terre    les humains se débattent avec les problèmes du quotidien, dans le monde de l’Au-Delà la bataille pour la Vie Eternelle s’avère éprouvante… Darko, aura-t-il suffisamment de forces pour la gagner ?
Et cette pierre de cristal qui semble présider au destin  de certains, d’où vient-elle et quels sont ses véritables pouvoirs ?

Critique :

Je remercie Mirjana Stankic de m’avoir permis de lire le second tome de sa série. J’ai vraiment été ravie d’avoir pu lui donner une critique grâce à Histoire de Roman et j’attends d’ailleurs son troisième tome avec impatience.

La couverture de ce second tome se rapproche de celle du premier, le personnage en moins. C’est une très belle couverture, lumineuse, représentant un très beau paysage. Je me visualisais bien dans ce genre de lieu, allongée dans l’herbe à contempler le ciel bleu. Néanmoins, on y aperçoit un petit personnage noir face à la rivière, réfléchissant ou se recueillant.

Dès la première page du roman, il y a eu un paragraphe que j’ai eu beaucoup de mal à comprendre, ce dernier manquant cruellement de coupures (le paragraphe étant en une seule phrase) et de ponctuation. Il aurait fallu faire plusieurs phrases pour le rendre plus fluide et compréhensif.

Je n’ai jamais spécialement apprécié les romans avec plusieurs points de vue. Bien qu’ils se succèdent tantôt maladroitement tantôt correctement, j’ai toujours un peu de mal à m’y faire. La lecture du tome 1 datant un peu, le fait de me rendre à nouveau compte de la mort du père d’Ana, Darko, m’a déchiré le coeur. De même pour la vie que cette pauvre petite mène. On se détache du personnage de sa mère (centrale dans le premier livre) pour s’attacher davantage à celui de sa fille aînée, partagée entre son envie de liberté et cette horrible impression d’avoir été abandonnée par son paternel.

Il y a plusieurs maladresses dans la compréhension, des phrases qui ne sont pas assez fluides etc… Mais la beauté de l’histoire en elle-même comble toutes ces erreurs. Un deuxième tome que j’attendais et dont je suis loin d’être déçue. J’aime beaucoup l’approche faite concernant la recherche de Darko pour le paradis. C’est éprouvant, religieux et très prenant. Même si on a guère eu l’occasion de trop s’y attacher dans le premier tome, on y découvre dans ce second récit, un père aimant, attachant, que l’on aimerait voir revivre simplement pour voir le bonheur des retrouvailles, pour qu’il sauve Ana de son impasse.

À la fin du livre, j’ai eu un peu de mal à me faire au fait d’avoir implanté des explications historiques sur la République socialiste de Yougoslavie. Bien que ce soit intéressant, je pense qu’ils étaient mal placés. Je trouve que ça « gâche », il aurait peut-être fallu les implanter au fur et à mesure du roman ou au cours de ces deux tomes. Néanmoins, le fait d’avoir ancré un retour en arrière à la fin du livre était vraiment bien. J’ai beaucoup apprécié.

En résumé, un tome 2 attendu et dont on ne regrette rien. Je suis honorée d’avoir pu découvrir cet auteur et la remercie pour la confiance qu’elle m’attribue. J’espère que la suite se déroulera dans de meilleures conditions pour Ana. J’ai vraiment hâte de pouvoir livre le troisième tome.

Je lui donnerai une note de 15/20 et le conseille vivement ! 

Publicités